Epidémie à Guéckédou : les messages de sensibilisation passent en boucle à la radio locale

0
227

Après une semaine de psychose, la mystérieuse maladie  qui a fait une vingtaine de morts dans la ville de Guéckédou est enfin identifiée. Le résultat des examens effectués à Bruxelles attestent qu’il s’agit de deux maladies épidémiques : le choléra et la fièvre hémorragique.

Cette dernière se manifeste sous deux formes : fièvre de Lassa et fièvre Ebola.  La nouvelle a été rendue publique hier par le secrétaire général  du ministère de la Santé docteur Sakoba Keita qui l’a aussitôt communiquée aux autorités sanitaires  de Guéckédou.

Sur place à Guéckedou,  les mesures préventives et curatives ont aussitôt été prises. Une équipe de crise composée d’agents de MSF (médecins sans frontière) d’infirmiers, ATS (agents techniques de santé) et de médecins guinéens se déploient.  Chez les populations, la méfiance s’ajoute à la psychose.

La radio communautaire diffuse en boucle les messages de sensibilisation sur la prévention et le traitement de ces maladies : éviter de fréquenter des hôpitaux sauf en cas de besoin vital, éviter au maximum tout cas contact manuel avec autrui, éviter les contacts avec les liquide organique (sueur, urine,  sang…) consulter vite un médecin en cas de vomissement, chute de tension, lésion buccale, et syndrome hémorragique.

A rappeler que le dernier bilan officiel fait état de vingt trois morts dans le centre ville et environ. Plusieurs autres villes et localités de la région forestière sont actuellement atteintes par la même épidémie.

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici