Mines : les raisons de la suspension du haut fonctionnaire

0
394

On en connait un peu plus, du moins officiellement, sur les raisons qui ont motivé  » la suspension » du Secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie. Lors d’un point de presse animé à Conakry, le patron des lieux a donné sa version des faits.

 

Dans un grand déballage à propos de la signature du cadre d’investissement avec les partenaires miniers pour l’exploitation du Simandou Sud, Kerfalla Yansané ne pouvait esquiver la question portant sur la suspension d’un haut fonctionnaire, Guillaume Curtis.

 » Je n’ai aucun différend avec lui. Ce sont des gens qui n’ont pas respecté des règles administratives. Vous ne pouvez pas signer au nom d’un ministre sans l’informer ! Qui plus est  en me cachant la chose durant 15 jours. Une lettre a été signée quand j’étais à Abuja, et  je rentre et demande des informations.  On me dit : «  Non, je n’ai jamais vu ce courrier là ». Il a fallu l’Inspecteur général pour  pouvoir sortir le courrier qui a été signé en mon absence, à mon insu. Et un courrier qui allait mettre le feu dans un village en Guinée, Kiniéro (Kouroussa, ndlr) » explique Yansané.

La Semafo, une société canadienne, exploite une mine d’or à Kiniéro dans Kérouané. A cause des différends persistants avec la communauté villageoise, elle a été forcée à arrêter son usine.

 » Ce sont des ressortissants de ce village qui ont attiré eux-mêmes l’attention du Président de la République sur la question. Alors, si les gens estiment que faire des actes qui sont absolument contraires à l’Administration, à la déontologie simple, à la Fonction publique, alors je ne pense pas que de telles idées puissent permettre à la Guinée d’avancer. Il faut que les gens respectent les règles du jeu » argumente le ministre guinéen des Mines et de la Géologie.

 » Je suis le premier  dans cette maison et je sais que le fameux secrétaire général, avait tous les pouvoirs…Tous les courriers que je reçois passent par lui. Je sais qu’il est très tailleur parcequ’il a des intérêts. Quand on dit prendre acte, ça veut dire ? Les gens font des propositions, on en prend acte. Il faut revoir votre dictionnaire » lance-t-il aux médias dont les questions étaient persistantes sur le dossier.

Cette suspension de M. Curtis intervient à propos d’un communiqué publié par la compagnie New Dawm Mining.

 » La société New Dawn Mining a racheté la participation de 85 % que le groupe canadien Semafo détenait dans la mine de Kiniero, en Guinée. Semafo recevra de New Dawn Mining une redevance à taux variable de 1 % à 1,5 % des revenus nets d’affinage, plafonnée à 6 millions de dollars, sur l’or produit à l’usine de Kiniero. New Dawn Mining assumera la responsabilité pour les travaux de restauration environnementale et les litiges en instance.

“La vente de la mine de Kiniero, un actif non essentiel, s’inscrit dans le cadre de notre stratégie axée sur les flux de trésorerie et les onces de qualité“, affirme le communiqué publié par Semafo. La mine de Kiniero avait été placée en mode d’entretien et de maintenance durant le premier trimestre de 2014. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici