Affaire BADAM : les victimes encore dans la rue…

0
231

Les victimes de la banque africaine pour la développement agricole et minier (BADAM) ont occupé encore l’avenue de la République à Kaloum  jeudi 14 août 2014.  C’était à l’occasion d’une marche pacifique pour le paiement de leur argent qu’ils réclament depuis la faillite de ladite banque, il y a 3 ans.

 

Cette marche  a donné lieu à une démonstration de force entre forces de l’ordre et manifestants. Néanmoins, grace à l’intervention du gouverneur de Conakry, le pire a été évité.

Apres un regroupement au siège de la BADAM, les marcheurs, avec leurs banderoles ont quitté la banque en destination du Palais Sékoutouréya pour, disent-ils, rencontrer le Président Alpha Condé afin qu’il s’implique pour le paiement de leur argent.
Mais leur course sera d’une courte durée, puisqu’ils seront stoppés à mi-chemin par des gendarmes et policiers voulant les obliger à rebrousser chemin. Ce fut là également, une vive altercation entre jeunes manifestants et forces de l’ordre.

Malgré tout, les marcheurs ont réussi à continuer jusqu’au carrefour qui mene au palais présidentiel où  des discours ont été tenus par le président de l’Association des Usagers des Banques (AGUB), Lansana Diawara, suivi de Madame Hadja Fatou Fofana, une victime.

Présent sur les lieux, le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, a tenu des promesses aux manifestants victimes pour leur remboursement dans les meilleurs délais. Une promesse qui vient s’ajouter à plusieurs autres promesses. Dont celle du président de l’Assemblée nationale, honorable Claude Kory Kondiano.

Abdoul Karim

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici