Violences contre forces de l’ordre : le Procureur se saisit du dossier

0
336
Photo de Guineetime
Photo de Guineetime

Le Procureur de la République Près le Tribunal de Dixinn, a informé de l’ouverture d’une information judiciare contre des « individus » ayant fait usage de la violence contre les forces de l’ordre, en marge du meeting de l’opposition organisé le 7 janvier à Conakry.

« …Des individus se sont attaqués aux forces de l’ordre en utilisant des armes, fusils calibre 12, des pierres  qui ont occasionné des blessures graves sur la personne des agents de la force publique » affirme le procureur de la République près le Tribunal de Dixinn, dans une déclaration sur les ondes des médias d’Etat.

« Ces agissements sont constitutifs de violence envers les dépositaires de la force publique, de coups et blessures volontaires, faits prévus et punis par les dispositions des articles 231 et 295 du Code pénal » poursuit-il.

Ceci, à l’en croire, a poussé le Procureur à ordonner l’interpellation de « tous individus » ayant participé à la commission de ces infractions. Les personnes suspectes ainsi que le dossier sont déférés depuis jeudi 08 janvier au parquet de Dixinn et une « information judiciaire » est ouverte.

Le 7 janvier, l’opposition a organisé un meeting dit de sensibilisation à l’Esplanade du stade du 28 septembre de Conakry. Si aucun incident n’a été noté en ces endroits, il convient de rappeler qu’en haute banlieue, des scènes de violences ont été enregistrées en forces de l’ordre et jeunes partisans de l’opposition.

Neuf gendarmes, selon le porte-parole de la Gendarmerie nationale, sont blessés.

Au cours de ce meeting, le leader de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a accusé les forces de l’ordre d’exercer une « répression » s’abattait sur ses militants, engagés à se rendre au lieu indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici