Assassinat de Diaouné : « Nous sommes sur des pistes », refrain du ministre de la Sécurité

0
277
L'ancien ministre de la Jeunesse a été tué vers 21h GMT
L’ancien ministre de la Jeunesse a été tué 

Le département de la Sécurité est encore en phase des investigations dans le dossier de l’assassinat de Thierno Aliou Diaouné, ancien coordinateur du Fonds de Consolidation de la Paix.

 

 

« Nous sommes sur des pistes…Nous continuerons, lorsque nous aboutirons, nous vous dirons » lâche ce mercredi le ministre de la Sécurité, Mahmoud Cissé, cuisiné par des journalistes.

« Notre pays souffre d’un manque universel…Nous faisons ce que nous pouvons.Nous avons des moyens limités mais nous travaillons comme nous pouvons » s’est-il défendu.

Le citoyen lambda, même dans un sommeil profond, peut deviner cette réponse, lapidaire. « Les enquêtes continuent ». Le hic est que ces enquêtes ont tendance à durer dans le temps. La lumière n’a pas totalement éclairée les dossiers d’assassinats de haut commis de l’Etat depuis quelques années. Mme Boiro, Ghussein Mohamed, feu Colle etc…

« Nous sommes tenus par le secret des instructions » insiste le ministre Cissé. Lequel, coûte que coûte, veut rester très « professionnel ». Mais cela contraste avec la soif de Justice des Guinéens, lassés et effrayés par une insécurité qui ne dit pas son nom.

« L’insécurité existe partout, c’est un phénomène de société », s’en est-il défendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici