« On condamne l’acte contre Sylla, mais on ne marchera pas » ( Diawara du RECIPROC)

0
219

AGUB2Un membre de la Société civile a affirmé ce mardi à GuinéeTime que leur réseau d’ong, le Réciproc, ne participera pas à la « marche pacifique contre l’insécurité » de l’opposition prévue le lundi prochain.

 

« Nous avons été les premiers à condamner l’acte dont a été victime le porte-parole de l’opposition, Monsieur Aboubacar Sylla, mais c’est inacceptable de nous associer à une marche contre l’insécurité » fulmine Lansana Diwara, président du Reciproc.

Le week end dernier, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a été victime d’une attaque de la part de personnes armées.  Une attaque qui a échoué car la victime a pu se rendre au siège de l’Escadron mobile de la Gendarmerie de Hamdallaye.

L’opportunité d’accompagnement de l’opposition, à battre le pavé, M. DIAWARA n’en trouve pas. Il juge d’ailleurs « inacceptable ».

La Société civile guinéenne, quelques jours après l’assassinat sauvage qui a éliminé Thierno Aliou Diaouné, membre de la société civile et Coordinateur du Fonds pour la Consolidation de la paix, a organisé une marche pacifique. Sans autorisation des autorités de Conakry. le CNOSCG et ses membres n’ont jamais senti un soutien quelconque.

« Nous mettons également en garde  le Gouverneur Soriba Sorel Camara et la présidente de la délégation spéciale de Kaloum;Mme Makhadi Camara contre la politique de   » deux poids et deux mesures  » prévient-il.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici