1er mai au Groupe Bolloré: la fierté et la cohésion au rendez-vous

0
434
Le Groupe Bolloré à Conakry lors du 1er mai 2015
Le Groupe Bolloré à Conakry lors du 1er mai 2015

Le 1er mai dernier, la commémoration de la fête internationale du travail avait une touche somme toute particulière au sein de Bolloré AfricaLogistics en Guinée. En effet, si habituellement cette journée symbolise d’une certaine façon toutes les frictions qui affectent les rapports entre le patronat et la classe ouvrière, les employés du groupe Bolloré et la direction l’ont célébrée dans une communion parfaite.

Les représentants syndicaux ont même estimé que c’est l’occasion de témoigner toute leur gratitude à l’endroit des responsables du groupe en Guinée pour les changements opérés dans leurs conditions de vie et de travail. En retour, Jean-Michel Maheut, le patron de Bolloré AfricaLogistics en Guinée a indiqué que l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses collaborateurs et la création de l’emploi et des richesses, sont une préoccupation de son groupe, au-delà du cas guinéen. C’est un devoir.

Le Groupe en toute sportivité
Le Groupe en toute sportivité

Le 1er mai dernier, c’est la Bluezone de Kaloum qui a accueilli l’ensemble des employés et la direction générale de Bolloré AfricaLogistics en Guinée. Au programme, il y avait plusieurs activités sportives et ludiques destinées à aider au renforcement de la cohésion et de la solidarité au sein de la famille Bolloré en Guinée. Mais bien avant, la section syndicale, dans un bref discours a témoigné de toute sa reconnaissance à l’endroit des responsables du groupe en Guinée. Une attitude qui, selon Ibrahima Camara, le secrétaire général de la section syndicale, se justifierait par tous les acquis que lui et ses camarades tirent de leur collaboration avec Bolloré AfricaLogistics en Guinée. Ces acquis, M. Camara les a ainsi énumérés :

Quiconque connaissait le port de Conakry avant, ne peut qu’être fier des changements opérés depuis l’arrivée du groupe Bolloré. Au-delà des employés de Bolloré, ce sont tous les Guinéens qui sont fiers du visage qu’affiche désormais le port de Conakry. Un autre motif de fierté et non des moindres, c’est la technologie qui est dorénavant de rigueur dans les opérations du port.

Nous devons donc témoigner notre reconnaissance à nos responsables qui font le nécessaire pour faire de nous des professionnels. A titre personnel, je suis particulièrement fier d’assumer les fonctions de secrétaire général de la section syndicale au sein de Bolloré AfricaLogistics en Guinée, au moment où a lieu cette grande évolution. Je voudrais enfin m’associer à vous pour remercier et féliciter nos responsables qui, pendant ces moments marqués par l’épidémie à virus Ebola, ont tout fait pour que nous soyons à l’abri de cette épidémie. Ainsi, aucun employé, ni aucun membre de la famille d’un employé n’ont été affectés.

En réponse, Jean-Michel Maheut, faisant valoir l’humilité qui le caractérise, a tout d’abord indiqué que c’est aux employés que revient tout le mérite des innovations enregistrées. Car à en croire le directeur général de BAL en Guinée, ce sont les employés qui mettent en pratique ces innovations. Même si elles émanent de la politique managériale du groupe. Dans la foulée, il a annoncé la mise en service, à la fin de ce mois  de mai, de la partie sportive de la Bluezone de Kenien. Les travaux de construction de celle de Cosa, quant à eux, ont débuté le lundi dernier.

Après cette brève cérémonie, tout le monde s’est dirigé vers le mini-stade synthétique de la Bluezone où devaient se dérouler deux tournois féminin et masculin de football opposant différentes équipes constituées de collaborateurs de Bolloré. Dans les deux catégories, ce sont les équipes de la manutention qui ont remporté la victoire finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici