Guinée : Loncény Fall bouscule Lansana Kouyaté à l’Université Koffi Annan

0
398

Fall à KoffiVéritable coup de théâtre autour d’une conférence au sein de l’Université Koffi Annan de Guinée. Le micro du conférencier  est passé des mains de l’opposant Lansana Kouyaté – dont le retour était imminent au pays, selon ses proches- à celles d’un officiel du gouvernement, en l’occurence le ministre d’Etat aux Affaires Etrangères, Loncény Fall.

Le monstre politique de Sèkhoutouréyah ne laisse aucun mètre carré à un adversaire politique, fût-ce son ancien allié. Lansana Kouyaté du PEDN, qui a pris le maquis en rejoignant l’opposition républicaine, en a appris à ses dépens. En l’espace de quelques jours seulement, l’ancien premier ministre -qui avait certes commencé à revoir ses notes pour mieux échanger du « Rôle de l’ONU dans la résolution des conflits en Afrique de l’Ouest » dans le milieu universitaire- s’est vu « retirer » le micro de conférencier. Des calculs politiques, en croire plusieurs sources, ont fait de lui spectateur à distance de cet événement culturel. Avant, c’est son nom qui était surtout sur les lèvres pour tenir le rôle de conférencier et celui du juriste Mohamed Camara, était cité comme Modérateur.

Ce vendredi 24 juillet, autre décor. Le ministre d’Etat aux Affaires Etrangères, Loncény Fall a tenu en haleine les étudiants mobilisés pour la cause. Le fondateur de la dite université, Dr Ousmane Kaba, était là, au présidium.

Un cadre du PEDN, scandalisé par la tournure qu’avait prise l’organisation de cette conférence, a expliqué à GuinéeTime que son parti a « évité des confrontations inutiles ». Il trouve tout simplement ce scénario « affligeant pour la démocratie guinéenne. » Et accuse le Chef de l’Etat d’avoir « menacé Louncény Fall, Dr Ousmane Kaba et les organisateurs de la conférence ».

Cité dans ce dossier de cette  conférence, le juriste Mohamed Camara a tenu à asséner ces vérités.

« (…) Je trouve dommage qu’elle -la conférence,ndlr- suscite une telle polémique de bas étages pendant qu’elle porte sur une thématique d’une actualité brûlante, qui plus est, elle intéresse le milieu universitaire. Autant nul ne doit sevrer les étudiants du savoir des ressources humaines dans les universités guinéennes pourvu qu’elles soient compétentes, autant aucun conférencier fût –il leader ne doit se servir d’une conférence comme tribune si ce n’est d’aborder la thématique qui revêt l’intérêt universitaire admissible. Ceci, pour éviter que l’université soit le théâtre de rapports de force et de velléités hégémoniques très prononcées entre les acteurs du pouvoir et de l’opposition dans un contexte de crise politique délétère.

Lansana Kouyaté, leader du PEDN, est attendu à Conakry ces jours-ci. La date de cette conférence avait précipité son retour au près des siens. Désormais, le patron du PEDN devra encore se décider, peut être sans conférence universitaire.

L’opinion se pose ainsi la question à savoir quelle  crainte le pouvoir de Conakry peut-il avoir dans le milieu universitaire? Ce qui peut le pousser à « bousculer » un ancien allié politique qui a pris le manteau d’opposant?

Le Pr Alpha Condé est annoncé ce samedi au plus grand campus universitaire du pays, l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia. Comme dirait l’autre, « la contingence n’existe pas dans les choses. Elle l’expression de notre ignorance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici