Guinée : Entre peur et doutes à la veille de la présidentielle…

0
310

sept candidats Guinée-Conakry : Les doutes de l’opposition, du moins des sept adversaires d’Alpha Condé à la présidentielle, ne se dissipent à quelques jours de la tenue du premier tour de la présidentielle d’octobre. Elle l’a fait dans une déclaration.

C’est l’éternel « Porte-Parole », Aboubacar Sylla, comme sait-il le faire, qui a annoncé les doutes, les peurs des sept candidats adversaires du présdient sortant Alpha Condé.

«La première chose concerne cette décision de la Haute Autorité de la Communication. Il s’agit d’une décision qui impose deux mesures totalement anti démocratiques et qui entravent la liberté de la presse. La première décision interdit la publication par les medias des résultats sortis des bureaux de vote avant leur diffusion par la commission électorale nationale indépendante, et l’interdiction aux opérateurs téléphoniques de servir de base à la transmission de ces résultats.

 Nous avons des inquiétudes par rapport à la disponibilité des procès-verbaux de dépouillement. Il est prévu que chaque candidat dispose de ce procès-verbal pour qu’il puisse à son propre niveau faire la totalisation du vote pour les confronter aux résultats qui vont être publiés par l’institution en charge des élections.

  Il y’a beaucoup de citoyens qui n’ont pas de cartes d’électeurs. Des citoyens qui étaient recensés et qui avaient même leurs  cartes en 2013 ne se retrouvent plus dans le fichier .La question des doublons n’est pas réglée. »

Lors de la rencontre entre la Commission électorale et l’Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Alexander Laskaris, toutes ces questions ont été débattues.

Nous y reviendrons

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici