Elections locales : ce que Bakary Fofana et Mamady Youla se sont dit!

0
405
Bakary Fofana, président CENI
Bakary Fofana, président CENI

Guinée- Conakry/ Dans le cadre de ses visites de prise de contact avec les institutions républicaines, le nouveau Premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla, a rendu visite ce 11 janvier 2016 à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Il était accompagné du ministre à la Présidence de la République chargé des relations avec les institutions et des cadres de son cabinet.

Le président de la CENI, Bakary Fofana, qui était entouré de quelques commissaires, a salué l’initiative du nouveau premier ministre. Il fera remarquer à son hôte que son institution est composée de 25 commissaires et d’une dizaine de départements avec un bureau exécutif de cinq membres dont une femme. Parlant des enjeux qui attendent son institution, le président de la CENI dira qu’au moment où le Premier ministre leur rende  visite, certains commissaires sont sur le terrain pour une capitalisation de la dernière présidentielle et aussi mettre les premiers piliers des élections locales. « Cette année sera principalement axé sur deux choses. Il s’agit de la révision des listes électorales et aussi la tenue des élections locales conformément à la loi. La loi prévoit que chaque année, le dernier trimestre, c’est à dire au mois d’octobre, la CENI lance la révision du fichier électoral. Cette opération permettra de prendre en compte les citoyens qui auront eu l’âge de voter. Nous ferons tous les efforts pour que les élections locales se tiennent dans le délai. Pour mieux réussir ces élections, nous ferons la capitalisation des actes posés lors de la dernière élection. Cet exercice nous permettra de voir nos forces et les faiblesses. Nous avons dans le programme l’organisation d’une retraite à Conakry ou à l’intérieur du pays. Cette retraite connaitra la présence de tous les acteurs du processus électoral avec lesquels, le diagnostic sera fait. Voilà, monsieur le Premier ministre, les grandes lignes de notre démarche pour cette année 2016 », a déclaré Bakary Fofana.

En réponse, le Premier ministre s’est dit bien informé de ce que la CENI doit faire dans le cadre de la tenue des élections locales, qui selon lui, est capitale pour la stabilité du pays et le renouvellement des instances à la base. Toute chose qui donnera le pouvoir au peuple de choisir ses dirigeants. M. Youla a déclaré que depuis sa nomination, il s’est engagé à rencontrer les institutions républicaines pour échanger avec les présidents des dites institutions. « Il n’est un secret pour personne que votre institution revêt une importance capitale dans la vie de la nation. Nous sommes tous à un niveau ou à un autre concernés par la CENI. Nous sommes tous des électeurs potentiels. Nous sommes des électeurs éligibles. Pour réussir ma mission, j’ai besoin de connaitre les institutions et aussi leur mode de fonctionnement. J’aurai besoin de vos critiques et suggestions. Je suis aussi venu vous livrer le message du Chef de l’Etat qui consiste à fédérer nos efforts pour une Guinée qui gagne et non une Guinée qui se divise et qui recule. Cette année, le Chef de l’Etat nous a rappelés dans nos orientations stratégiques que nous sommes dans une année électorale. Il est important que les élections à venir se tiennent dans les conditions de paix et de stabilité. Les défis pour la Guinée sont énormes, mais nous ne pouvons atteindre nos objectifs que si le pays est stable et fréquentable. La désignation des responsables par les citoyens est un des piliers clés d’un Etat de droit. Si ce choix est libre et transparent, il aura moins de problème. C’est en cela que la CENI est d’une importance capitale pour le pays. Nous comptons sur La CENI pour l’organisation des élections locales paisibles », a déclaré le Premier ministre Mamady Youla.

site: ceni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici