Simple Avis : Makanéra rattrapé par une énorme bourde…

0
296

Makanera StudioGuinée-Conakry : L’ex ministre de la Communication, Alhusseiny Makanéra Kaké, a été simplement rattrapé par une énorme bévue. Six mois après avoir quitté son poste ministériel, il a continué à rouler un véhicule administratif jusqu’au lieu de convocation de la gendarmerie.

Makanéra n’a que ses yeux pour pleurer ! L’on ne peut pas quitter un poste officiel sans en rendre les clés du bureau, du ou des véhicules, bref, de tout ce qui appartient à l’Etat. Cette maladresse, l’ancien « bulldozer » du président Alpha Condé qui a changé de veste…politique, en a appris à ses dépens.

Convoqué à la direction des affaires judiciaires de la gendarmerie nationale, il a été obligé de quitter les lieux, sans ce véhicule…Au fait le second VA qu’il roulait à Conakry au vu et au su de tout le monde, sans gêne, apparemment.

Le VA garé devant la maison de la presse en juillet. Photo : Projecteurguinee
Le VA garé devant la maison de la presse en juillet

Tenez, à la conférence de presse de l’opposition républicaine à la Maison de la presse, le 14 juillet dernier, plusieurs journalistes s’interrogeaient sur la qualité de cet « opposant » qui roule en VA….Leurre du temps ! Le natif de Boké a construit un château en Espagne, pensant s’en tirer librement. Ce, avec tout ce qu’il raconte sur la gouvernance Alpha Condé.

Makanéra n’aura fait que bégayer lorsqu’une surprenante question est tombée à propos de ce véhicule appartenant au gouvernement qu’il a quitté.

Monsieur Makanéra, l’on n’a pas besoin de vous exiger de rendre les biens d’une administration que vous avez quittée. Loin s’en faut. A la passation de services, tous les biens mis à votre disposition pour accomplir vos tâches ministérielles doivent être rendus. Continuer à rouler ce véhicule, de janvier en juillet, laissant pantois le populo, laisserait à penser au détournement de bien public. Et c’est à la gendarmerie où règle ça.

Ce dossier dans lequel vous avez laissé des plumes, osons le dire, n’entamera pas votre élan de dénonciation des tares du système Condé. Le peuple en d’ailleurs grand besoin. Ce qui reste clair, votre crédibilité en a pris un vilain coup.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici