Guinée : Situation apocalyptique pour les employés de l’ARMP

0
297
Alpha
Alpha

Guinée-Conakry : Pour la petite histoire, tout est parti d’une tentative de corruption de certains cadres de l’ARMP par la SONECI dans l’achat des 2 bus au compte du ministère de l’Enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation ; tentative de corruption à laquelle le président du conseil de régulation aurait été mêlée.

Depuis fin mai, les employés de l’autorité de régulation des marchés publics ne perçoivent pas de salaire. Le compte principal de l’entreprise domicilié à la BCRG a été bloqué peu avant le limogeage de Guillaume Curtis. Il a été remplacé par Jonas Moukamba Kadiata Diallo. Ce dernier n’a pas inversé les tendances et la situation ne s’améliore pas

Une tentative de corruption de certains cadres de l’ARMP par la SONECI est le détonateur. Il concerne l’achat de deux bus au compte du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, tentative de corruption dans laquelle le président du conseil de régulation est mêlé. Des propositions de décisions de sanctions ont été faites par la Direction Générale de l’ARMP à l’encontre des cadres mis en cause. Mais, elles n’ont pas été entérinées par le conseil de régulation de l’ARMP. Une lutte intestine s’est donc ouverte entre le Directeur Général d’alors CURTIS Guillaume et le Président du Conseil de Régulation Fodé Oumar Touré. Ce dernier a été finalement entretenu par les autres membres du C.A. Et pour mettre K.O Curtis, des soupçons de détournement de plusieurs milliards de francs guinéens auraient commencé à peser sur lui. Ainsi, la présidence de la république a été saisie de la situation.

Guillaume Curtis a été convoqué par le Président de la République en personne. Remarque lui a été faite par Alpha Condé sur le niveau de salaires exagérés du personnel de l’ARMP. Ordre a ensuite été donné à la BCRG de bloquer l’unique compte de l’ARMP ouvert dans ses livres et le processus de paiement des salaires du personnel de l’ARMP du mois de mai 2016 a été arrêté alors que les ordres de virement des salaires des employés ont été déposés à la BCRG le 24 mai.

Le 27 mai 2016, Alpha Condé débarque Guillaume Curtis et nomme Jonas Moukamba Kadiata DIALLO. Depuis, cette date, c’est la traversée de désert pour les employés de l’ARMP. Pas de contact, semble-t-il entre le nouveau directeur général et les employés. Les activités de régulation sont au ralenti. Les observateurs indépendants ne participent plus à l’ouverture et à l’évaluation des offres, les sessions de CRDS sur les recours des soumissionnaires ne se tiennent plus, la formation des Personnes responsables des Marchés publics dans les départements ministériels sont également suspendues et les factures des fournisseurs s’accumulent. Conséquence, le personnel est démotivé indique notre source.

Et de sources concordantes, on apprend que le Président Alpha Condé a reçu les membres du conseil de régulation et le nouveau Directeur General de l’ARMP Jonas Moukamba pour la validation d’une nouvelle grille des salaires. Ce que certains employés considèrent à l’ARMP comme une violation flagrante des dispositions du code de travail guinéen en vigueur en Guinée. Et ils préviennent qu’ils ne vont pas se laisser faire.

Le nouveau directeur général de l’autorité de régulation des marchés publics ne serait pas non plus en odeur de sainteté avec le directeur de cabinet du Président Alpha Condé. L’ARMP connait à son tour, son intermède de tempête. Nous avons joint le nouveau directeur général, il n’a pas souhaité s’exprimé.

Par M.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici