Report du scrutin : Alpha Condé rassure son parti ce samedi

0
762

Conakry, Guinée : Après le report du double scrutin du 1er mars, intervenu hier soir, le Président Alpha Condé a tenu à expliquer le contenu de son discours ce samedi 29 Février aux militants de sa formation politique qui ne comprenaient pas les raisons de ce report inattendu.

Comme dans son discours, le chef de l’Etat a motivé cette décision en s’appuyant sur le panafricanisme dont la Guinée a toujours fait preuve. Concernant le fichier contesté de la CENI, il soutient : « On ne doit pas avoir de doute sur le fichier. Nous avons aujourd’hui le logiciel le plus performant qu’existe en Afrique ».

Devant des militants massivement mobilisés pour la circonstance, il dit que « S’il ya un doute qu’on veut voler, il faut qu’on montre à la face du monde qu’on ne vole pas et que nous voulons des élections transparentes. Et puis la Guinée a toujours été un pays panafricain qui a toujours joué un rôle en Afrique. Donc, nous ne pouvons pas accepter au niveau de l’Afrique qu’il y ait un doute sur notre sincérité au niveau des élections, ça c’est fondamental. J’ai toujours dit que les questions africaines doivent être réglées par les Africains. Donc, quand nos amis africains veulent savoir si notre fichier…Je dis venez. Parce que si on dit la nuit que tu es vilain, le matin on va savoir si tu es vilain ou beau. Donc, on a dit okay! On va reculer pour deux semaines et vous-même vous venez constater vous-même. Un, qu’il y’a pas de doublon, deux, il n’ya pas de morts et de (trois), qu’il n’y a pas de mineurs » argumente-t-il.

Alpha Condé au siège du RPG ce samedi

« Le deuxième problème, il ya 2 millions 400 milles électeurs en 2015 mais qui n’avaient pas mis les doigts (emprunte digitale) donc il y’a l’OIF qui a proposé de faire une petite reforme sur la loi électorale. Nous l’avons proposée et l’opposition l’a refusée, or vous savez qu’il fallait marquer les 2/ 3 » a reprécisé Alpha Condé.

En langue locale soso, il dit : « Donc je ne veux pas qu’on dise qu’on a volé. C’est pourquoi j’ai dit on vous laisse le temps de venir. Nous, on est sûr de notre logiciel. On sait. Mais il faut utiliser les deux semaines là pour vraiment renforcer le travail sur le terrain, parce que beaucoup de nos militants n’ont pas encore pris leurs cartes. Tout le monde n’a pas encore appris à voter. Vous devez travailler plus dans les deux semaines là qu’avant. On ne peut pas se permettre quand on connait le passé et le présent de la Guinée, qu’il y ait un doute dans l’union africaine ou la CEDEAO nous concernant » déclare le locataire du Palais Sékhoutouréyah.

Le Président Condé a aussi indiqué que ses militants qui n’avaient pas dormi hier après l’annonce du report des élections, qu’ils peuvent prendre des somnifères aujourd’hui afin qu’ils puissent bien dormir après ses explications, le tout teinté d’un rire en sanglots.

Moise Rama Fils, depuis le siège du RPG Arc En Ciel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici