Planification familiale : FP2030 et MSI Reproductive Choices annoncent des engagements historiques…

0
299

Les nouveaux engagements de MSI ont été annoncés lors de l’événement Join the Movement de FP2030, un rassemblement virtuel de parties prenantes issues de gouvernements, de la société civile, d’organisations multilatérales, de donateurs et du secteur privé, afin de dynamiser la prochaine décennie de progrès en matière de planification familiale.

Alors que la communauté de la planification familiale définit les actions de la prochaine décennie, MSI s’engage à :

  • servir au moins 120 millions de femmes et de filles dans le monde avec des services de santé sexuelle et reproductive de haute qualité d’ici 2030;
  • soutenir l’élaboration de lois et de politiques qui permettent d’élargir l’accès des femmes et des filles à une contraception vitale dans les 30 pays où ils travaillent.[1]

En janvier 2021, le rapport annuel final du partenariat FP2020 a révélé que 320 millions de femmes et de filles utilisaient une contraception moderne dans 69 pays à faible revenu, soit 60 millions de plus que lors de la création de FP2020. Dans 13 pays à faible revenu, le nombre d’utilisatrices de contraceptifs modernes a doublé depuis 2012. Cette dynamique doit maintenant être accélérée alors que la communauté de la planification familiale se prépare à accueillir l’avenir.

Les nouveaux engagements en faveur de FP2030 arrivent à un moment critique, alors que les femmes et les filles continuent de subir les pires conséquences de la COVID-19. On estime que 12 millions de femmes n’ont pas pu accéder aux services de planification familiale à cause de la pandémie, ce qui a entraîné 1,4 million de grossesses non désirées.[2]

Pour ajouter à ce tableau alarmant, à compter de mai 2021, les lacunes de financement des donateurs internationaux laisseront 6,5 millions de personnes supplémentaires sans accès aux méthodes contraceptives et pourraient entraîner 2 millions d’avortements à risque et 23 500 décès maternels.

Dans ce contexte, il est plus important que jamais d’accélérer les efforts pour renforcer et étendre les programmes de planification familiale. Pour ajouter à ses nouveaux objectifs ambitieux, MSI s’engage également à ce que, dans le cadre des services fournis d’ici 2030 par le biais de sa stratégie « Leave no one behind » (Ne laisser tomber personne) :

  • 80 % proviendront des communautés les plus pauvres et les plus marginalisées;
  • 50 % des personnes touchées auront moins de 24 ans, et 20 %, moins de 20 ans.

En outre, 25 millions des 56 millions d’avortements pratiqués dans le monde étant considérés comme dangereux, MSI soutiendra l’élimination des avortements à risque. Dans tous les pays où elle opère, MSI s’efforcera de faire en sorte qu’une femme sur trois ayant recours à l’avortement y ait accès grâce à un produit ou service sûr de MSI ou soutenu par MSI.

Simon Cooke, PDG de MSI Reproductive Choices, a déclaré : « Après une année sans pareille et alors que le financement de la santé et des droits sexuels et reproductifs qui changent et sauvent des vies est menacé, les partenariats comme FP2030 ont un rôle vital à jouer pour que les femmes et les filles du monde entier puissent choisir le chemin de leur vie. L’autonomie corporelle est une pierre angulaire de l’égalité des sexes et, en ces temps incertains, nous sommes fiers d’avoir pris un engagement précoce et de travailler avec les gouvernements nationaux, les donateurs et les organisations locales pour aider les femmes et les filles à prendre le contrôle de leur avenir reproductif. »

Lors de l’événement virtuel Join the Movement, de nouveaux engagements envers le partenariat FP2030 par un certain nombre d’organisations nationales et mondiales ont également été annoncés : Action for the Protection and Promotion of the Rights of Oppressed Persons (République démocratique du Congo), l’Association burundaise pour la santé reproductive et familiale, DKT International, FHI360, The Foundation for Male Engagement UgandaGirls Community (RD Congo) et la Confédération internationale des sages-femmes. Ces engagements permettront de réduire les mariages d’enfants, de renforcer l’éducation à la santé sexuelle et reproductive des adolescents, d’élargir les options contraceptives et d’augmenter le nombre de prestataires formés en soins de planification familiale.

Martyn Smith : « Nous savons que ces engagements partagés nous permettront de concrétiser notre vision commune de l’avenir : un avenir où les gens, où qu’ils soient, ont la liberté et la capacité de mener une vie saine. Nous avons hâte de recevoir d’autres engagements de la part des gouvernements et d’autres parties prenantes dans les mois à venir. »