Commémoration : l’Armée guinéenne et ses 55 ans d’existence.

0
231

La grande muette célèbre ce vendre 1er novembre le 55 anniversaire de sa création. L’on se rappelle que c’est exactement le jeudi 1 er novembre 1958 que l’Armée nationale fut créée. 

Soit un mois seulement après l’accession du pays à l’indépendance nationale. L’événement est fêté avec pompe chaque année.  Pour cette année 2013, la cérémonie de commémoration a eu lieu au camp Alpha Yaya Diallo, le plus grand camp militaire du pays.

Ont pris part à cette cérémonie, le premier ministre Mohamed Said Fofana, le ministre délégué à la Défense  nationale Almamy Kabèlè Camara, plusieurs autres membres du gouvernement, les hauts gradés des corps militaires et paramilitaires ainsi que les représentants des institutions nationales et internationales.

 Cette commémoration a été marquée notamment par des discours d’éloges à la gloire de l’Armée guinéenne suivis d’un géant défilé militaire et para militaire.

Il est à noter que plusieurs acquis sont à mettre à l’actif des troupes guinéennes sur le plan africain. Notamment dans des guerres de libération de certains pays ainsi que dans des missions de maintien de paix sur le continent.

Mais il est à souligner que plusieurs manquements ont été enregistrés des rangs de cette même Armée. Parmi ces tares figurent l’indiscipline, l’immixtion dans les affaires politiques avec deux régimes militaires (général Conté et capitaine Dadis) marquées par une gestion économique catastrophique le tout entaché de cas de massacre des civiles.

C’est le cas des événements de janvier février 2007 et celui des événements du 28 septembre 2009.  L’anniversaire de l’Armée guinéenne intervient cette année dans un contexte de profonde réforme du secteur de la défense et sécurité engagée par les nouvelles autorités. Une reforme qui a débuté l’année dernière par la mise à la retraite de quatre mille deux cent militaires.

Peu avant la célébration des 55 ans de l’armée guinéenne, le Commandant en chef des forces armées avait convié tout le gotha des hommes en tenue, aux cases de Belle-Vue à un déjeuner. Il y en avait des coopérants militaires. Une première, selon un témoignage d’un officier recueilli par la télé nationale.

Là, le chef de l’Etat s’était réjoui de la dimension républicaine que l’armée nationale est entrain de prendre. Pendant les dernières violences en foret, des populations ont choisi le camp militaire pour se mettre à l’abri. Ce qui n’était pas possible il y a trois ans, ainsi rappelait à cœur joie  Alpha Condé.{jcomments on}

Faberto

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici