MTN-Guinée : le réseau passe désormais entre les employés et la direction générale

0
183

La société de téléphonie mobile MTN Guinée a réussi à éteindre le feu qui couvait à l’interne. C’est pour justement faire part de cet état de fait que la direction générale de cet opérateur de téléphonie mobile et le syndicat des employés ont tenu à s’exprimer ensemble ce mercredi matin à la presse.

 

Membres du syndicat et ceux de la direction générale dont la responsable des Ressources humaines et le secrétaire général étaient assis à cote à côte. Histoire de prouver que désormais le moment de tension relève du domaine du passé.

La responsable des Ressources humaines, Mme Fatoumata Chérif, est revenue sur l’historique des revendications manifestées par le syndicat des travailleurs depuis deux mois. De la plate forme revendicative portant au début sur 10 points essentiels, l’implication de l’Inspection générale du Travail etc, tout a été mis en oeuvre pour aboutir à un accord avec la délégation syndicale.

 » L’accord va permettre d’améliorer les conditions de vie des travailleurs et permettre d’apaiser le climat social qui était chaud à l’interne » reconnait le délégué syndical, Francis Haba.

S’agissant du protocole d’accord signé entre les parties sous la houlette de l’Inspection générale du Travail, M.Haba soutient mordicus qu’il  » satisfait l’ensemble des travailleurs » de MTN-Guinée. A l’en croire, c’est à la suite d’une assemblée générale que les acquis ont été expliqués aux travailleurs. Ceux-ci, à l’en croire, ont décidé de la levée du mot d’ordre de grève.

La direction générale de MTN-Guinée n’a pu procéder à une augmentation du salaire brut des travailleurs. Le délégué syndical semble convaincu des  » arguments » avancés sur le risque que l’entreprise peut courir en ce  moment. Surtout qu’une augmentation d salaire  avait été faite par la direction générale avant l’enclenchement de la grève.

Par contre, les primes liées au transport, au panier de la ménagère etc connaissent une augmentation pour l’ensemble des travailleurs.

A propos du réaménagement des horaires de travail, syndicat et « patronat » avancent qu’une commission de travail a été instituée à l’interne pour réfléchir sur la question et proposer des recommandations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici